Aller au contenu

Enquete-en-cours

Opéra et Odéon de Marseille

Publics et non-publics de l'Opéra

Une enquête-diagnostique sur les relations des spectateurs à l'Opéra, et vice-versa

Résumé de l’enquête
  • Cette enquête sociologique construite sur une approche quantitative et qualitative, s’inscrit dans une démarche d’évaluation, d’analyse et d’accompagnement de l’Opéra/Odéon de Marseille sur la question des publics et non-publics, et ses évolutions récentes. Elle s’articule aux engagements liés à son projet (culturel, artistique, professionnel, citoyen, culturel et territorial) et afin de produire une analyse de la situation qui permette de répondre de manière ajustée aux attendus pour sa candidature au Label d’Opéra National en Région.

  • Le principal enjeu de cette étude est de comprendre la diversité des publics, non-publics et la diversité de pratiques au cœur et autour de l’institution, les évolutions récentes dans les pratiques et notamment celles consécutives à la crise sanitaire.

Partant d’un état de lieux/diagnostic de l’existant, l’enquête s’attachera à définir une typologie fine des publics au regard de l’offre culturelle, prenant en compte qu’elle s’est transformée notamment à partir de 2015 lors de la fusion entre l’Opéra et la salle de théâtre l’Odéon. Il s’agira également d’établir un bilan prospectif avec une série de préconisations concrètes et réalisables en articulation avec les besoins identifiés, et en fonction des changements observés (effets de la fusion, impact de la crise sanitaire, etc.).

Mots clés

Opéra – Publics – Non-publics – Projet culturel et artistique – Pole Lyrique – Marseille

Coordinatrices
  • Aurore Vincent (ville de Marseille)
  • Sylvia Girel (Observatoire)
  • Elisa Ullauri Lloré (Observatoire)
  • Zohar Cherbit (Observatoire)
Dates

Mars – mai 2023

Méthodologie
  • Observations participantes
  • Entretiens :
    • Entretiens semi-directifs 
    • Entretiens non directifs et informels 
    • Focus groups 
  • Questionnaire
Résultats et données d'enquête

Un rapport final sera rédigé afin de restituer l’ensemble des résultats et analyses produites, qui sera lui-même décliné sous trois formats :

  1. Rapport scientifique: 
  2. Synthèse des principaux résultats de l’enquête
  3. Restitution publique avec diaporama

Partenaires et financeurs

Beautiful science

Exposition Arts & Sciences - Ecole Centrale Marseille

La place de l’art dans une école d’ingénieurs

Résumé de l’enquête
  • L’enquête vise à connaître les publics de l’exposition Beautiful science, programmée du 2 février au 30 avril 2023 à Ecole Centrale Marseille, et la réception de cette proposition, conçue par la Société Française de Physique comme exposition itinérante, dans le contexte particulier de la médiathèque de l’établissement.
  • Plus largement, l’enquête participe aux questionnements de l’Observatoire des publics et des pratiques de la culture et de la mission Arts, cultures & sciences (Mission Interdisciplinarité(s) – Aix Marseille Université) sur la perception des projets, productions et événements art&sciences. 
  • L’exposition s’insère aussi dans un contexte d’actions culturelles au sein d’Ecole Centrale Marseille, qui en a orienté la gouvernance vers une approche art&sciences, en proposant des actions dédiées (comme des résidences d’artistes sur site) et en consacrant une place dédiée aux pratiques artistiques dans la formation des futures ingénieur.e.s.
Mots clés

Arts – Science – Exposition – Médiation culturelle – Ecole Centrale Marseille

Coordinatrice
  • Maria Elena Buslacchi
Stagiaires
  • Appoline Haquet, master de Sociologie, Aix Marseille Université
  • Victoire Bruna, master de Design, Université Paris Saclay
Dates

février-mars 2023

Méthodologie
  • observations participantes lors des visites organisées ;
  • observations ponctuelles au fil de l’exposition ;
  • questionnaires à destination des visiteurs.euses de l’exposition (questionnaire en ligne) ;
  • entretiens informels au cours de l’observation ;
  • entretiens semi-directifs avec les enseignant.e.s-chercheur.ses, les chercheurs.ses, le personnel administratif impliqués dans le projet
Résultats et données d'enquête

Synthèse des principaux résultats et présentation publique (date à déterminer)

Partenaires et financeurs

Le Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC Sud - Cité de l'Art contemporain) et ses publics

Une enquête territorialisée sur les publics et les non-publics de l'art contemporain

Résumé de l’enquête

Cette étude sociologique territorialisée sur les publics et non-publics de l’art contemporain, réalisée entre octobre 2021 et octobre 2023, prend comme terrain d’observation et d’investigation le FRAC SUD Cité de l’art contemporain, Provence Alpes-Côte d’Azur et son environnement urbain.  A travers la mise en place d’une série de dispositifs d’enquête spécifiques pour une analyse fine des publics et non-publics de l’art contemporain, de leurs pratiques, l’étude fait émerger une diversité de publics, des formes de réception et des expériences esthétiques variables en contexte.

Il s’agit également de mesurer les attentes et représentations des publics et non-publics de proximité au regard du lieu et de ses activités et de proposer un bilan prospectif avec une série de pistes de développement des publics spécifiques, des préconisations en adéquation avec les réalités de l’institution.

Cette étude pose ainsi les bases d’un modèle d’enquête pouvant être reproduit sur d’autres territoires, et pour d’autres FRAC « nouvelle génération » (ceux qui disposent d’un bâtiment à l’architecture spécifique) permettant la mise en commun d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs et une comparaison possible d’un territoire à l’autre, à l’échelle nationale.

A la suite de cette première collaboration, deux enquêtes territorialisées et interconnectées sont en cours :

1. Enquête des publics de la première édition de La biennale de la Joliette, impulsée par le FRAC en partenariat avec le Parlement de la Joliette, un collectif regroupant 24 acteurs culturels. Elle s’est déroulée durant le mois d’octobre 2023, en collaboration avec les habitants et des partenaires socio-économiques du quartier.

2. Une enquête pilote sur l’action hors les murs du FRAC Sud en région est en cours de préparation dans le cadre du projet PubLiCS (lauréat de l’AAP Transfert Amidex). L’objectif est d’étudier la diffusion de l’art contemporain dans les milieux ruraux, ainsi que les questions de réception et les récits du territoire.

Mots clés

Publics – Proximité – Art contemporain – Territoire – Médiation culturelle

Coordinatrice
  • Elisa Ullauri Lloré
Stagiaire
  • Kilina Moullier, master Sociologie
Dates

Octobre 2021 – Octobre 2023

Méthodologie

L’étude est fondée sur une dimension de recherche-action, s’appuie sur trois ensembles de données issus d’une méthodologie mixte et articule des protocoles d’enquête qualitatifs et quantitatifs :

  • observation ethnographique
  • entretiens semi-directifs et informels en face-à-face
  • données quantitatives (questionnaire et base de données)
Résultats et données d’enquête
  • Rapport de recherche (graphiques, frise chronologique des expositions, nébuleuse de micro-publics, axe prospectif…)
  • Diaporamas de présentation des résultats
  • Billet dans un carte de recherche, articles de recherche.

Consulter les billets de recherche publiés autour de l’enquête

« Villes, quartiers et diversité de publics ; FRAC Sud, Opéra & Odéon et Musée d’histoire de Marseille », publié dans le Carnet de recherche Public(s) à la suite de la rencontre de l’Observatoire du 19/12/2023 Parlons publics  !  https://publics.hypotheses.org/2994 

« Du questionnaire au terrain et vice et versa : retour d’expérience sur l’enquête « Le quartier de la Joliette et vous » », dans Carnet de recherche Public(s), mars 2023 https://publics.hypotheses.org/2016

Partenaires et financeurs

La culture scientifique

Diffusion, médiation et réception

Une cartographie, un répertoire des pratiques de médiation et des rendez-vous de la diffusion de la culture scientifique

Résumé de l’enquête

L’enquête vise à mieux comprendre la diffusion et les modes opératoires de la culture scientifique sur le périmètre géographique d’Aix-Marseille Université. 

Les objectifs spécifiques sont :

  • Dessiner une cartographie des acteurs qui se font moteur ou qui contribuent à la diffusion de la culture scientifique, qu’ils soient universitaires, institutionnels, associatifs, non constitués de manière formelle, etc.
  • Produire un répertoire des pratiques de médiation existantes, de leurs caractéristiques spécifiques et des formes de circulation qui en déterminent le format, les publics…
  • Analyser la gouvernance de la diffusion de la culture scientifique à l’articulation entre l’échelle nationale et le territoire, ainsi que le fonctionnement des réseaux  thématiques et transversaux.
Mots clés

Culture scientifique – Sciences et société – CSTI – Médiation culturelle – Vulgarisation

Coordinatrice
  • Maria Elena Buslacchi
Stagiaire
  • Teresa Godàs
Dates

Septembre 2022 – octobre 2023

Méthodologie

Protocole d’enquête aux volets qualitatif et quantitatif : 

  • Observation d’événements de culture scientifique
  • Entretiens avec les différents types d’acteurs (médiateurs, chercheurs, chargés de communication…)
  • Repérage et analyse des open data disponibles
  • Questionnaire pilote sur le public de trois villages des sciences pendant la Fête de la science 2023
Résultats et données d'enquête

enquête en cours

Partenaires et financeurs

Un musée d'histoire au cœur d’un centre commercial

Le cas du musée d'histoire de Marseille

Publics et non-publics du musée d'histoire de Marseille au regard de son implantation inédite dans un centre commercial

Résumé de l’enquête

L’enquête vise à interroger, recueillir et interpréter les opinions et les représentations notamment en termes de perception et de réception des publics et des non-publics du musée d’histoire de la ville de Marseille, plus généralement de l’ensemble de ses espaces dans le Centre Bourse. Le Centre Bourse, avec ses 9 millions de visiteurs annuels, est le centre commercial de l’hyper centre-ville de Marseille – dont la particularité est d’héberger le musée d’histoire – constitue à l’évidence un enjeu stratégique dans la politique de développement des publics du MHM. L’espace d’accueil du musée ouvrant sur la Galerie commerciale est un lieu en devenir pour lequel il convient de trouver la juste réponse à ce contexte « socio-muséal » si particulier. Des projets sont envisagés, mais ont-ils une chance de toucher les clients des galeries commerciales ?

Ce musée, le seul musée européen dont les salles occupent les espaces d’un centre commercial, pose quelques questions sémiotiques autour de sa présence dans un espace si insolite. Quelles sont les conséquences sur la fréquentation et les flux des visiteurs ? Peut-on parler de publics potentiels ? Sous quelles conditions ? avec quelles caractéristiques ?  

L’enquête vise ainsi à mieux connaitre ces différents publics et, dans une logique de recherche-action, proposer des moyens d’augmenter la fréquentation et d’améliorer l’expérience de visite, dans une optique d’inclusivité progressive et dynamique.

Mots clés

Sociologie des publics – Musée – Politiques culturelles – Sciences et société – Médiation culturelle

Coordinatrice
  • Gloria Romanello
Collaboration
  • Judith Dehail (maîtresse de conférences)
  • Prosper Wanner (maître de conférences associé)
Stagiaires
  • Emma Monier et Sophia Alibou, M2 Archéologie
  • Thomas Deligny, M1 Sociologie
  • Ilian Calaber, Angela Domingez, Mathilde Isambert, Sara Kiwan et Elise Queneder, M2 Médiation culturelle
Dates

Octobre 2022 –juin 2023

Méthodologie
  • Enquête qualitative en utilisant un recueil des données principalement par le biais d’observation directe et par entretiens semi-directifs.
  • Observation directe, méthodologie ethnographique très flexible.
  • Entretiens en profondeur.
  • Administration de brefs questionnaires adressés à des publics ciblés.
Résultats et données d'enquête

Enquête en cours

Partenaires et financeurs

La médiation de l'histoire en ligne

De l'offre à sa réception

Un état des lieux des contenus de médiation de l’histoire publiés sur le web et les réseaux socio-numériques

Résumé de l’enquête

L’étude vise à dresser un état des lieux des contenus de médiation de l’histoire publiés sur le web et les réseaux socio-numériques par des acteurs du territoire d’Aix-Marseille Université afin de mieux comprendre les rapports entre sciences et société des années 2000 à nos jours. Cette recherche permet d’analyser l’évolution des nouvelles formes d’écriture et de médiation de l’histoire nées avec l’essor du web et des médias sociaux à l’échelle du territoire marseillais et aixois. L’étude met en évidence les différents types de dispositif et de pratiques de médiations. De plus la réception des médiations et l’identification des publics sont au centre de l’étude.

Mots clés

Web médiation – Publics – Histoire – Réseaux sicio-numériques

Coordinatrice
  • Sophie Gebeil
Ingénieur d'étude
  • Sami Dendani
Dates

Septembre 2022 – septembre 2023

Méthodologie

Enquête qualitative :

  • Approche historique des acteurs des médiations de l’histoire en ligne
  • Etude des publics de ces formes de médiations
Résultats et données d'enquête

Enquête en cours

Partenaires et financeurs

Arts numériques interactifs et immersifs

"Chroniques" Biennale des imaginaires numériques

Approche sociologique de la réactualisation des expériences réceptives : le cas de la biennale des imaginaires numériques

Résumé de l’enquête

A partir de la passation d’un questionnaire et d’une ethnographie quantifiée des visiteurs de la Biennale des imaginaires numériques « Chroniques », se déroulant sur Aix-en-Provence, Avignon et Marseille, cette recherche a pour objectif d’analyser :

  • Les publics des arts numériques, leurs rapports à l’art en général et aux arts numériques en particulier
  • Les formes de réception des arts numériques interactifs et immersifs
Mots clés

Arts numériques – Publics – Réception – Culture numérique

Coordinateur

Matthieu Démory

Stagiaires
  • Fabio Bugelli, Licence Sociologie
  • Maëva Pintegne, Licence Sociologie
Dates

Novembre 2022 – octobre 2023

Méthodologie

Ethnographie quantifiée et questionnaire

Résultats et données d'enquête

Enquête en cours

Partenaires et financeurs

Les journalistes, la science et les chercheurs

Sélection et traitement de l'information scientifique par les journalistes

La médiation et diffusion de la recherche dans les médias, les pratiques et les sources journalistiques spécifiques au journalisme scientifique

Résumé de l’enquête

Cette enquête qualitative auprès de différents journalistes scientifiques, cherche à explorer :

  • La relation entre sciences et journalistes.
  • La médiation et diffusion de la recherche dans les médias (ou autres).
  • Les pratiques et sources journalistiques spécifiques au journalisme scientifique.

L’étude porte sur le rapport aux sources scientifiques, sur les pratiques individuelles et en rédaction de sélection des experts et sur la manière dont les choix éditoriaux sont élaborés (sujets, angles, rubricage, etc.).

Mots clés

Journalisme scientifique – Sciences – Médiation et médiatisation – Expertise – Sources

Coordinateur
  • Alexandre Joux
Collaboratrice
  • Alexia Cappuccio

Dates

Septembre 2022 – octobre 2023

Méthodologie

Enquête qualitative :

  • Entretiens semi-directifs avec des journalistes spécialisés dans le domaine des sciences.
Résultats et données d'enquête

Publication de l’ouvrage : « La science pour le journaliste »
Sous la direction de Alexandre Joux

Avec les contributions de : Pauline Amiel, Marc Bassoni, Franck
Bousquet, Alexia Cappuccio, Emilie Couraud, François Féron,
Sylvia Girel, Philippe Hert, Sylvestre Huet, Alexandre Joux,
Stéphanie Lukasik, Faïza Nait-Bouda, Nicolas Pélissier, Erika
Ribéri, Brigitte Sebbah.

Partenaires et financeurs

Étude d’impact sur le dispositif Toute la lumière sur les SEGPA

L'Alhambra - Pôle Régional d'éducation aux images

Festival de courts métrages réalisés par les élèves SEGPA au cinéma l’Alhambra

Résumé de l’enquête

L’étude sociologique vise à mesurer l’impact de l’action « Toute la lumière sur les SEGPA » sur ses bénéficiaires, d’un point de vue quantitatif et qualitatif, suivant les axes suivants : mieux vivre dans le groupe classe et mieux vivre à l’école. Il s’agit de mesurer les impacts du projet sur la confiance en soi des élèves, leur motivation à se concentrer, sur leurs capacités d’expression orale quant à la formulation d’idées, ainsi que sur la qualité des interactions avec les autres élèves.

Un premier volet d’enquête « local » a été effectué et un deuxième volet « national » sera déployé sur huit régions et 37 classes.

Mots clés

Publics – Image – Cinéma – Projet pédagogique – Collège – SEGPA – Education à l’audiovisuel – Alhambra

Coordinatrices
  • Sylvia Girel (Mesopolhis)
  • Cécile Durieux (Alhambra) 
Stagiaire
  • Anaïs Merentier, Sociologie
Dates

Novembre 2022 – juillet 2023

Méthodologie

Protocole d’enquête mixte à prédominance qualitative :

  • Passation de questionnaires aux élèves de SEGPA à trois reprises pour ceux et celles qui participent au projet, et à deux reprises pour ceux et celles qui n’y participent pas afin de comparer la progression des différents élèves.
  • A partir des premiers résultats des entretiens seront effectués aux enseignants et/ou aux intervenants puis nourris de leur point de vue, nous ferons des entretiens complémentaires auprès de quelques élèves.
  • Des entretiens avec d’anciens élèves sont envisagés pour voir si la participation au projet a joué un rôle sur leur parcours scolaire et professionnel.
  • Le recueil de ses données sera complété par des observations en classe lors du tournage des courts-métrages.
Résultats et données d'enquête
  • Téléchargez le rapport de l’enquête rédigé par Anaïs Merentier. 
  • Retrouvez le billet sur l’enquête dans le carnet de recherche Public(s) et un retour sur LinkedIn. 

Partenaires et financeurs

Scientifica

un événement arts/sciences tous publics

L’art au prisme des sciences, les sciences au prisme de l’art

Résumé de l’enquête

Scientifica est avant tout une journée dédiée à la rencontre entre arts & sciences. Cette première édition proposait des espaces d’écoute, installations, vidéos, performances, des échanges, des temps forts et des moments de convivialité pour tous les publics, en présence des artistes, chercheur.e.s, étudiant.e.s et l’accompagnement d’une équipe de médiatrices.

Plusieurs membres de l’Observatoire ont accompagné cet événement dans l’organisation et dans la mise en place de dispositifs d’enquête dont les résultats seront mis en ligne prochainement. 

Organisation
  • Sylvia Girel (Mission Interdisciplinarité(s))
  • Constance Moreteau (IMéRA)
  • Emilie Sitzia (IMéRA)
  • Elisa Ullauri Lloré (MESOPOLHIS)
  • Maria-Elena Buslacchi (MESOPOLHIS)
  • Judith Dehail (ALLSH, Médiation culturelle)
  • Flore Nonchez (Mission Interdisciplinarité(s))
  • Lola Marraninchi (Mission Interdisciplinarité(s))
  • Corine Mari (AMU)
  • Agça Saglam, Camille Charron (stagiaires)
  • Elsa Marchand-Cormery, Mayi Fonda, Anna Izard (médiatrices)
  • Alessandré Petzer (stagiaire, master création numérique)
  • Julie Shorjian (Le Cube)
  • Sebastien Catry (technicien)

Cet événement a été organisé en collaboration avec la Mission Interdisciplinarité(s), IMéRA, Institut SoMuM, la Direction Culture et Société, le Cube et la faculté des Arts, Lettres, Langues, Sciences humaines.

Artistes et intervenants
  • Astral Corp (étudiants de musicologie, département arts) et Laurence Hébrard (directrice de 6MIC)
  • Léa Battais (doctorante – histoire de l’art contemporain, Mesopolhis/Telemme)
  • Jérémie Brugidou (artiste, Iméra), Olympia Boyle (musicienne)
  • Courant d’art (association étudiante Amu)
  • Nicolas Debade (Responsable recherche et développement chez Ina GRM, docteur Lesa)
  • Elio Della Noce (doctorant en cinéma, Lesa)
  • Christian Delecluse et Anne de Giafferri avec Constance de Gourcy et Saïd Belgidoum (projet Cargo, Somum, Radio France, LMA, Dark Euphoria)
  • Mélanie Joseph (doctorante – arts visuels, Prism/Mesopolhis)
  • Youssra Mansar (doctorante – théâtre, Lesa), et Matteo Duluc (comédien)
  • Florian Siccardi (Stagiaire – conception dirigeable)
  • Nadia Merad Coliac (artiste, NOSE, INP -AMU, MIO)
  • Lila Neutre (photographe-chercheuse, docteur Lesa)
  • Emmanuelle Roule (artiste)
  • Pablo Secaira (artiste – Musée Casa del Alabado)
  • Rania Stephan (artiste, IMéRA)
  • Stellare (collectif de musiciens).
Mots clés:

Arts et sciences – Sciences et société – Médiation culturelle – Publics – Recherche – Arts

Coordinatrice
  • Sylvia Girel
Date

Chaque année (mi-juin)

Méthodologie

Protocole d’enquête qualitatif et quantitatif : 

  • Observations participantes
  • Entretiens informels
  • Vidéo des publics autour de l’expérience de l’évènement
Partenaires impliqués
  • 6MIC
  • Dark Euphoria
  • ESBAM (INSEAMM)
  • FRAC PACA
  • IMéRA
  • INA GRM
  • INP
  • LMA
  • Le Labo Largent
  • LESA
  • MIO
  • MÉSOPOLHIS
  • Musée d’art précolombien Casa del Alabado
  • PRISM
  • Radio France
  • TELEMME
  • Théâtre Antoine Vitez
  • Vélo Théâtre
  • Zones Portuaires Genova
  • Etc.

Quelques partenaires de Scientifica