Aller au contenu

Enquete-en-cours

Diffusion de l’art contemporain en région

Une enquête des publics et des pratiques autour de l’action Hors-les-murs du FRAC Sud

Une enquête sociologique sur l’action du Fonds régional d’art contemporain Sud dans différents lieux de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et en partenariat avec les acteurs locaux.

Résumé de l’enquête

Cette enquête qualitative vise à explorer les représentations sociales de l’art contemporain en milieu rural et par des publics diversifiés, en particulier via des actions hors les murs conduits par le FRAC Sud.

Cette étude s’articule à deux enquêtes conduites par l’Observatoire : « le FRAC dans le miroir » et « Observer la construction d’une biennale de quartier : biennale de la Joliette » et vise à comprendre l’impact des actions de différente nature (vernissages, résidences d’artistes, restitutions, expositions et médiations culturelles, etc.). Les questions clés incluent les effets de ces actions, à court, moyen et à long terme sur la vie quotidienne et sociale, et la reconfiguration des perceptions de l’art contemporain à échelles territoriales différentes.

Il met un point d’honneur à explorer comment cette diversité d’actions qui se déploient au long du territoire, établit de ponts de réflexion autour des thématiques sociétales comme l’écologie, le féminisme, les discriminations, la migration, l’artisanat, le sport, la science, par le biais de l’art contemporain, le contact avec des artistes, des processus de création et de diffusion, dans des contextes variés et notamment de ruralité.

Qu’est-ce qui s’active dans ces actions ? Quels sont les effets durables de la rencontre entre l’art contemporain et les publics de proximité ? Comment ces rencontres influencent-elles la vie sociale et quotidienne des individus dans des territoires où l’offre artistique contemporaine peut être limitée ?

Mots clés

Représentations sociales – Art contemporain – Actions hors les murs – Mondes ruraux – Démocratisation de l’art contemporain

Coordinatrice

Sylvia Girel (MESOPOLHIS)

Coordinatrice partenariat

Cécile Coudreau (FRAC Sud)

Chargée de recherche

Elisa Ullauri Lloré (MESOPOLHIS)

Stagiaire

Lüane Tissot (Licence sociologie)

Dates

mai 2024 – août 2025

Méthodologie

Études de cas : observations, entretiens, questionnaires sur actions ciblées

Résultats et données d'enquête

À venir

Partenaires et financeurs

L’enquête s’inscrit dans le projet Publics lauréat de l’appel Transfert – Amidex 2023

L’impact des JO et des Olympiades culturelles à Marseille

Formes de réception d'un grand événement à l'échelle territoriale

Un regard socio-anthropologique sur les publics, les pratiques et les représentations à l'oeuvre

Résumé de l’enquête

Les Jeux Olympiques font partie de ces initiatives que l’on qualifie de « grands événements » en raison de l’impact qu’ils sont susceptibles de produire sur le territoire. L’enquête focalise son attention sur l’impact de la programmation culturelle qui est associée aux Jeux Olympiques sur le périmètre élargi d’Aix-Marseille, insérée dans la programmation nationale des Olympiades culturelles. Seront analysées une pluralité d’initiatives labellisées : des expositions (Des exploits, des chefs-d’œuvre, MAC FRAC MUCEM), des performances dans l’espace public, des projets participatifs en particulier en lien avec le passage de la flamme sur le territoire. L’analyse de l’impact se pose également comme objectif d’aller au-delà des indicateurs socio-économiques classiquement utilisés, pour l’étendre à l’étude des variations dans les pratiques et représentations des participant.es impliqué.es (soient-ils et elles des acteurs institutionnels, associatifs, scolaires, collectifs…), ainsi qu’à l’étude des formes de réception par les différents publics, de l’adhésion à la contestation.

 

Mots clés

Jeux Olympiques – Olympiades culturelles – grands événements – impact territorial

 

Coordinatrice

Sylvia Girel (MESOPOLHIS)

Chargée de recherche

Maria Elena Buslacchi (MESOPOLHIS)

Stagiaires

Romane Tiaso, Juliette Dutel (BUT 2 – villes et territoires durables)

Dates

avril – novembre 2024

Méthodologie
  • Etudes de cas : observations, entretiens, questionnaires sur actions ciblées.
  • Séminaire de recherche dédié.
Résultats et données d'enquête

Enquête en cours

Partenaires et financeurs

L'impact social du Journal culturel, social et solidaire « Un autre monde »

Un projet à l’interface entre les mondes sociaux et culturels

Observer les effets sociaux d'un journal cullturel, dit "de rue", dans la trajectoire de vie, l'estime de soi, les pratiques culturelles et les dynamiques socio-spatiales auprès des colporteurs.trices à Marseille

Résumé de l’enquête

L’enquête cherche à comprendre les effets sociaux et culturels d’un projet porté par l’association Un autre monde, ayant pour objectif la production, l’édition et la diffusion d’un journal solidaire nommé “Un autre Monde” et la réinsertion socioprofessionnelle de personnes marginalisées ou en situation de grande précarité.

L’enquête s’effectue auprès d’un panel élargi d’acteurs en lien avec le projet : principalement les colporteurs de presse, mais aussi les coordinatrice.teurs du projet, les partenaires, les publics du journal (lecteurs.trices), les bénévoles qui participent à l’activité rédactionnelle, de distribution.

Elle cherche à rendre compte des apports de ce projet socio-culturel nouveau et innovant sur le territoire marseillais, en interrogeant à la fois les besoins, les difficultés et les attentes des colporteurs ainsi que l’adéquation du projet avec le besoins et projets artistiques, culturels et sociaux des mondes sociaux et culturels qui y gravitent autour, et qui le soutiennent.

Elle vise ainsi à évaluer l’impact du journal sur la vie du colporteur.trice en dedans et en dehors du cadre JUAM telles que : pratiques culturelles, employabilité à court terme, vie quotidienne, régularisation, activités, espaces, moments de socialisation et sociabilité.

Mots clés

Journal culturel et solidaire – impact social – pratiques culturelles de personnes en situation de précarité – partenariat social-culturel

 

Coordinatrice

Sylvia Girel (MESOPOLHIS)

Coordinatrice partenariat

Françoise Beauguion (coord. Journal Un Autre Monde)

Chargée de recherche

Elisa Ullauri Lloré (MESOPOLHIS)

Stagiaire

Juliette Thibaudière (BUT 2 Villes et territoires durables)

Dates

avril 2024 – décembre 2024

Méthodologie

L’enquête s’articule en trois temps :

– une première phase de focus groups avec l’ensemble de colporteurs (observation et actions d’intelligence collective lors des réunion mensuelles des colporteurs)

– une deuxième phase qualitative avec la réalisation d’entretiens complémentaires et une phase d’observation lors des permanences, actions de l’association et temps de vente du journal.

Résultats et données d'enquête

Enquête en cours

Partenaires et financeurs

Récits et labels de la mer

Gouvernance et pratiques de la relation ville-littoral

Observer les rapports entre les acteurs, les pratiques et la dimension marine et maritime dans les projets de labellisation.

Résumé de l’enquête

Dans la suite de Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture, événement sur lequel plusieurs membres de l’équipe de l’Observatoire avaient déjà travaillé, cette recherche s’insère dans les études sur la compétition des territoires par les labels par deux études de cas : les JO 2024 à Marseille et les événements autour de la mer (Bleue – au bout la mer, projet de label européen de Capitale européenne de la mer, Année de la mer). Ce travail va se poursuivre jusqu’à fin 2025 et a pour but d’observer comment la préparation ou la mise en place d’un grand événement modifie les rapports entre les acteurs – politiques, culturels, sportifs… – sur un territoire et génère ou pas de nouvelles pratiques – de l’espace, de loisir, culturelles, sportives… – chez les habitants, les usagers, les visiteurs. Une attention particulière est portée à la mobilisation de la dimension marine et maritime dans les projets de labellisation observés et aux effets éventuels que cela produit dans les représentations et pratiques de la mer, ainsi que sur la relation des habitants au littoral dans toutes ses dimensions (portuaire, balnéaire etc).

 

Mots clés

Mer – littoral – gouvernance territoriale – pratiques culturelles – loisir – pratiques sportives – labellisations – marketing territorial

Coordinatrice

Sylvia Girel (MESOPOLHIS)

Chargée de recherche

Maria Elena Buslacchi (MESOPOLHIS)

Dates

avril 2024 – décembre 2025

Méthodologie

Enquête ethnographique :

– entretiens avec les acteurs

– observation
– questionnaires ciblés sur études de cas

– cartographie sensible

Résultats et données d'enquête

Enquête en cours

Partenaires et financeurs

Les tiers-lieux du périmètre Aix-Marseille

Configurations sociales, publics, non-publics et pratiques

Recherche-action en collaboration avec les tiers-lieux d’Aix-Marseille sur leur genèse, leurs modèles de gouvernance, leurs publics et non-publics.

Résumé de l’enquête

Cette enquête s’inscrit dans le projet PubLiCS (Publics des Lieux Culturels et de la Science), lauréat du programme A*midex « Transfert » 2020-2023 / Partenariat avec le monde socio-économique et culturel.

Le premier objectif de cette recherche-action est non pas de mettre en place une enquête « sur » mais « avec » les tiers-lieux du territoire, dans une dynamique de co-construction et de transferts de connaissances (autant de la recherche vers la société civile que de la société civile vers la recherche). La recherche est construite autour de trois axes : analyse de l’écosystème par la cartographie des acteurs, typification des tiers-lieux par une immersion dans une sélection d’établissements et examen des publics, non-publics par la passation de questionnaires dans et autour des tiers-lieux.

Mots clés

Tiers-lieux – Publics – Non-Publics – Configurations sociales

Coordinatrice

Sylvia Girel (MESOPOLHIS)

Chargé de recherche

Matthieu Demory (MESOPOLHIS)

Stagiaires

Nathan Gomes-Fidalgo (Licence de sociologie)

Dates

2024 – 2026

Méthodologie

Première phase :

  • Cartographie des tiers-lieux sur le périmètre d’Aix-Marseille
  • Analyse socio-démographique des quartiers d’implantation

Deuxième phase :

  • Entretien avec les professionnels des tiers-lieux
  • Observation des activités au sein des tiers-lieux
  • Administration d’un questionnaire auprès des publics et des voisins des tiers-lieux
  • Micro-trottoir avec les voisins des tiers-lieux
Résultats et données d'enquête

Enquête en cours

Partenaires et financeurs

Pratiques culturelles des étudiant.es

Enquête sur les pratiques culturelles des étudiant.es d’Aix-Marseille Université

Une enquête qualitative et quantitative, à destination de tous les étudiants de l’université, conçue comme un outil de connaissance (tenant compte de leurs pratiques et activités culturelles, loisirs et sorties mais également des pratiques amateurs, de la culture artistique, numérique et de la culture scientifique) et comme un outil de sensibilisation à l’offre culturelle de l’université.

Résumé de l’enquête

Cette recherche en sociologie a pour objectif de rendre compte et d’étudier les pratiques culturelles des étudiant.es d’Aix-Marseille Université, en considérant à la fois l’offre culturelle de l’établissement, les sorties culturelles des étudiant.es, leurs pratiques artistiques amateurs ainsi que leurs pratiques des cultures numérique et scientifique.

L’enquête s’articule en trois temps : – une première phase qualitative constituée d’entretiens et de focus group avec les étudiants et associations étudiantes sur l’ensemble des campus universitaires (Aix, Centre, Etoile, Luminy, Timone) ; une deuxième phase quantitative consistera en l’administration d’un questionnaire sur les pratiques culturelles ; – une troisième qualitative avec la réalisation d’entretiens complémentaires à partir de la catégorisation de profils et pratiques types mise en évidence par les résultats du questionnaire.

Objectifs
  • Définir les pratiques culturelles des étudiants « aujourd’hui et maintenant » et telles qu’ils les pratiquent
  • Faire le lien entre leurs pratiques et l’offre culturelle de proximité, notamment celle proposée par l’université
  • Comprendre la construction de leurs pratiques culturelles dans le temps et leurs évolutions
  • Décrire leurs pratiques actuelles selon différentes entrées : forme de création, domaine culturel, intensité, régularité de la pratique, arrêt/découverte de nouvelles pratiques (effets d’âge, de contexte, liés à des événements sociaux, etc.)
  • Faire des préconisations
Un dispositif d’enquête original

La méthodologie employée et le format du questionnaire en ligne vise la production de résultats pour une connaissance fine et ajustée des pratiques culturelles des étudiants.es, mais l’originalité réside aussi dans la mise en place – au sein même du questionnaire – de nombreux liens et informations afin de sensibiliser les étudiants à l’offre culturelle et aux dispositifs qui leurs sont dédiés (bonus culture, pacte’amu, ateliers, etc.).

Temporalité et perspectives

Cette première édition pilote de l’enquête comporte un volet général de questions à destination de tous les étudiants.es, et se décline en trois questionnaires complémentaires et facultatifs pour approfondir certains domaines : les pratiques dites « culturelles » (liées à des formes de création comme le cinéma, le théâtre, la musique, la littérature, etc.), les pratiques liées au numérique et celles liées à la culture scientifique.

L’enquête a vocation à être renouvelée à échéance régulière (a priori tous les 3 ans) pour mesurer les évolutions et ajuster les préconisations ; dans l’intervalle des études ciblées pourront être conduites et notamment sur la fréquentation des bibliothèques, du théâtre Antoine Vitez, de certains événements proposés par la direction culture et société.

Ce projet est réalisé en partenariat avec la Direction Culture et Société, le Service Commun de Documentation et le théâtre Antoine Vitez, d’Aix-Marseille université.

Mots clés

Pratiques culturelles – étudiants – offre culturelle – sorties culturelles – pratiques amateurs

Partenaires
Coordinatrice
  • Sylvia Girel (Mesopolhis)
Chargé de recherche
  • Matthieu Demory (Mésopolhis)
Stagiaires
  • Charline Thull (licence 3 sociologie)
  • Zuzana Rosenbaumova (licence 3 sociologie)
Dates

Automne 2023 – Automne 2024

Méthodologie

Phase exploratoire

  • Veille sur les enquêtes existantes
  • Entretiens et focus group sur la vie étudiante

Phase principale

  • Questionnaire, comme outil statistique
  • Questionnaire, comme outil de médiation de l’offre culturelle d’Aix-Marseille Université

Phase complémentaire

  • Entretiens avec des groupes d’étudiants types (en fonction des pratiques et des caractéristiques socio-démographiques)
Résultats et données d'enquête
  • Veille sur les enquêtes faites en France à propos des pratiques culturelles des étudiants
  • Billet de présentation de l’enquête
  • Rapport de recherche (à venir)
  • Diaporama de présentation des résultats (à venir)

Partenaires

La mécanique de la cité

Les habitudes de consommation des habitants

Récits de vie, témoignages, histoires, dynamiques urbaines et durabilité.

Résumé de l’enquête

Cette étude, menée en partenariat entre l’Observatoire des publics et des pratiques de la culture, les Muses urbaines, et la Cisam, se penche sur deux thèmes majeurs :

1. La Mécanique de la Cité : L’analyse porte sur la façon dont divers acteurs d’un quartier (habitants, bailleurs, institutions, associations, etc.) interagissent et s’impliquent dans la mécanique de la Cité. L’objectif est de comprendre les rôles joués par chacun et d’explorer le passage d’une simple cohabitation à une co-construction et co-animation d’un quartier.

2. Habitudes de Consommation des Habitants : Une attention particulière est portée aux habitudes de consommation des habitants du 14e arrondissement, en se focalisant sur le territoire de la Busserine. Cette partie de l’étude examine également le tri sélectif dans le but d’identifier des opportunités pour réduire le jet d’ordures.

L’association partenaire conduit des actions ciblées, collectant témoignages, histoires de vie, questionnements et réflexions sur l’organisation d’une Cité. L’analyse de ces diverses perceptions, critiques et propositions vise à renforcer les liens entre les parties prenantes et à restaurer un dialogue souvent altéré.

Muses urbaines contribue au projet en développant des actions de sensibilisation sur le tri, le jet d’ordures domestiques, et leur réemploi ainsi que sur les pratiques durables et l’économie qui en découle. L’objectif est d’inciter les habitants à repenser leur schéma de consommation, notamment en questionnant leurs habitudes d’achat au quotidien.

Les questionnements au fondement de l’étude sont :

  • Comment les différents acteurs s’impliquent dans la mécanique de la Cité ?
  • Quel(s) rôle(s) jouent-ils ?
  • Comment se projeter d’une cohabitation à une réelle co-construction et co-animation d’un quartier ?
  • Quelles sont les « Habitudes de consommation des habitants
Mots clés
Coordination
  • Sylvia Girel (Observatoire)
  • Cheikh Ndiaye (CISAM)
  • Zaher Idri (Association les Muses Urbaines)

Stagiaire
  • Prune Cueff (master 2, sociologie des mutations contemporaines)
Dates

Novembre 2023 – Mai 2024

Méthodologie

La méthodologie d’enquête à l’approche quantitative et qualitative prévoit une collaboration étroite avec tous les partenaires. Des réunions collectives seront organisées tout au long de l’étude, avec des points d’étape clés à la fin de chaque phase.

Les phases de l’enquête comprennent :

  • Rencontre et Observation 
  • 2. Focus Groups et Entretiens
  • 3. Questionnaires en Face à Face
  • 4. Saisie, Traitement, et Analyse 

Les deux premières phases qualitatives orienteront la construction d’un questionnaire ajusté et ciblé.

Résultats et données d'enquête

Un rapport final sera rédigé afin de restituer l’ensemble des résultats et analyses produites, qui sera lui-même décliné sous deux formats :

  1. Synthèse des principaux résultats de l’enquête
  2. Restitution publique avec diaporama

Partenaires et financeurs

La biennale de la Joliette

Une enquête de publics au cœur d'un quartier aux histoires plurielles

Observer les publics et les pratiques autour d'une programmation artistique dans divers lieux et dans l’espace public

Résumé de l’enquête

À l’initiative du Frac Sud – Cité de l’art contemporain, le Parlement de la Joliette propose la première édition de la Biennale de la Joliette du 15 au 28 octobre 2023.

Née d’un collectif de voisins agissant et vivant dans le quartier de la Joliette, cette biennale culturelle singulière dans son format et ses ambitions, propose un parcours d’événements artistiques inédit dans divers lieux et dans l’espace public. Au service du lien citoyen et territorial, cet événement s’inscrit pleinement dans les questionnements actuels sur les droits culturels.

La Biennale invite les habitants du quartier, les marseillais, les visiteurs de passage à la (re)découverte d’un quartier aux histoires plurielles qui s’est beaucoup
transformé avec le projet Euroméditerranée et l’accueil de l’année Marseille Capitale Européenne de la Culture en 2013.

L’Observatoire s’associe à la Biennale de la Joliette 2023 dans le cadre d’une étude de publics de cette première édition. Il s’agira pour l’équipe de l’Observatoire d’observer les pratiques de la diversité des publics en présence, les formes de diffusion, les dispositifs de médiation et leurs effets, d’étudier les représentations et les logiques d’appropriation à l’œuvre au cours de la manifestation.

Mots clés

Biennale – Publics – Pratiques – Quartier – Circulations – Marseille – Art contemporain 

Coordination
  • Sylvia Girel (Observatoire)
  • Elisa Ullauri Lloré (Observatoire)
  • Maria Elena Buslacchi (Observatoire)
  • Mattieu Demory (Observatoire)
Sur le terrain
  • Cynthia Banc
  • Loona Bourgeade
  • Lilas Cornu
  • Mina Coppi
  • Ariane Descoueyte

(Master 2 de médiation culturelle des arts, Aix-Marseille université)

  • Arina Sidorova

(Histoire de l’art à l’École Pratique des Hautes Études, Paris )

Dates

Octobre 2023 – décembre 2023

Méthodologie
  • Volet questionnaire en administration directe
  • Observation ethnographique 
  • Volet entretiens
Résultats et données d'enquête

Un rapport final sera rédigé afin de restituer l’ensemble des résultats et analyses produites, qui sera lui-même décliné sous deux formats : 

  • Un rapport 
  • Une captation vidéo autour du projet

Partenaires et financeurs

L'offre culturelle arlésienne et ses publics

Une étude des publics de l'offre culturelle arlésienne (institutions culturelles et lieux du patrimoine)

Résumé de l’enquête
  • L’étude cherche à produire des résultats empiriques pour une analyse sociologique fine des publics, non-publics et des formes de réception, et sur les enjeux de la circulation des publics au sein du territoire arlésien.

  • Elle s’attache particulièrement à définir le profil des publics au regard de l’offre culturelle qui s’est démultipliée et transformée entre 2014 et 2022. Il s’agit alors de donner à connaitre la fréquentation de l’ensemble des institutions culturelles ouvertes toute l’année aux publics.

L’étude permettra de mesurer les effets des évolutions sur les visiteurs, elle a donc un volet d’analyse plus spécifique sur la réception et sur l’expérience des visiteurs de l’offre culturelle de la ville d’Arles. Il s’agit également d’établir in fine, un bilan prospectif avec une série de préconisations concrètes et réalisables pour les acteurs culturels du territoire Arlésien dans le but de contribuer à la fois à l’approfondissement des connaissances des publics actuels du patrimoine et des musées de la ville d’Arles, tout en faisant émerger une typologie des publics ajustée au contexte et au territoire.

Mots clés

Publics – Non-publics – Arles – Monuments historiques – Musées – Culture – Circulations

Coordination
  • Elisa Ullauri Lloré (Observatoire)
Chargé de recherche
  • Rémi Boivin (Observatoire)
Pour la ville d’Arles et l’Office de tourisme Arles Camargue
  • Christophe Lespilette, directeur du patrimoine et de la culture
  • Jean-Pierre Bœuf, directeur général de l’Office de tourisme
Dates

Juin 2023 – Juin 2024

Méthodologie
  • Volet questionnaire
    • Questionnaire online et en administration directe.  
  • Volet entretiens
    • Semi-directifs : commanditaires, publics en situation de visite, publics de proximité, publics extramuros
  • Observation ethnographique
    • A l’échelle de la ville
    • Itinéraires individuels 
Résultats et données d'enquête

Un rapport final sera rédigé afin de restituer l’ensemble des résultats et analyses produites, qui sera lui-même décliné sous trois formats :

  1. Rapport scientifique: 
  2. Synthèse des principaux résultats de l’enquête
  3. Restitution publique avec diaporama

Partenaires et financeurs

Evaluation de l'offre culturelle

Territoire Sud Luberon

Diagnostic territorial sur l’offre culturelle, identification des acteurs, évaluation des moyens - Sud Luberon

Résumé de l’enquête

Sous l’égide de la DRAC et de COTELUB, communauté de communes du Sud Luberon, l’association Culture Lub’ est chargée de mener un diagnostic territorial sur l’offre culturelle présente sur le territoire : identification des acteurs pertinents et évaluation des moyens disponibles. 

Il s’agit en outre de conduire une enquête quantitative auprès des habitants dont l’objet est de caractériser leurs pratiques culturelles, de cerner leur appréhension des événements existants, d’identifier les atouts et manques du territoire sous l’angle culturel.

Mots clés

Publics – Pratiques culturelles – Ruralité – Spectacle vivant

Coordination
  • Yannick Desvauchelles
Dates

Mars 2023 – 

Méthodologie

Enquête quantitative :

Questionnaire

Résultats et données d'enquête

Un rapport final sera rédigé afin de restituer l’ensemble des résultats et analyses produites, qui sera lui-même décliné sous trois formats :

  1. Rapport scientifique: 
  2. Synthèse des principaux résultats de l’enquête
  3. Restitution publique avec diaporama

Partenaires et financeurs